Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 08:50
Ou presque...
Voilà, c'est la fin de ce voyage. Je suis rentrée en France jeudi 23 février. Je suis passée dans le sud chercher mes affaires d'hiver, parce que les débardeurs c'est fini... Tout à l'heure, je prends le train pour Paris, où une autre aventure m'attends. Je commence un nouveau boulo, il faut que je trouve un appart et que je me réhabitue à ma vie de francilienne...
Ce dernier billet est un peu l'occasion de revenir sur ce mois bien remplià l'autre bout du monde. C'est drole, 3 jours se sont écoulés depuis mon retour et j'ai déjà l'impression que c'est à des années lumières de moi. Comme si cette coupure n'avait été qu'un rêve, une faille dans l'espace temps. 

En partant voir le monde à l'envers, toute seule pour la première fois, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Au final, je suis plus qu'heureuse de l'avoir fait et d'avoir réussi à tenir. Parce qu'on ne peut pas dire que c'était vraiment gagné au départ. Voyager tout seul a de nombreux avantages. On peut faire ce qu'on veut, quand on veut et on peut même changer d'avis à la dernière minute si ça nous chante et rencontrer des gens s'avère généralement plus facile, pour ne citer que ceux là. Le côté négatif, c'est parfois la difficulté à se motiver. 

Pour ce qui est de ma rencontre avec la Nouvelle-Zélande, vous aurez compris que j'en suis plus qu'enchantée. Par contre, il est vrai qu'on ne vient pas en Nouvelle-Zélande pour voir des villes. Si vous n'aimez pas la nature et les grands espaces, ce pays n'est pas pour vous. Par contre, c'est le paradis du randonneur de tous les niveaux. Je ne suis pas une grande marcheuse et j'ai quand même pu faire de belles balades. Et je sais par les gens que j'ai rencontré que l'on peut faire des randonnées de plusieurs jours dans tout le pays ou presque. Il est aussi possible de faire du vélo, du kayak, du surf, etc. Ce pays est aussi une grande ambassadrice des sports extrêmes. On ira à Taupo pour faire du saut en parachute (skydive) et à Queenstown pour le saut à l'élastique (bungy jump). Vous avez l'impression que c'est un pays de sportif ? Non ? C'est parce que vous n'avez pas vu de maman pousser sa poussette en faisant son footing... 
   
"Des corps des esprits me reviennent, des décors des scènes des arènes, hantez, hantez, faites comme chez vous, restez" 
Voici une phrase, pas du tout de moi, qui résume assez bien mon état d'esprit du moment. Après avoir vécu assez intensément de nombreuses choses pendant une période assez restreinte, je la revis à nouveau aujourd'hui à chaque fois que je raconte des détails dont je n'avais pas parlé dans le blog ou je regarde à nouveau mes photos. Parce qu'au final, j'ai quand même plongé dans des lacs, des rivères, un océan, une mer, des spas naturels ou non, marché près d'un glacier, vu les décors de films déjà sortis et ceux d'un film qui ne l'est pas encore, me suis baladée dans des paysages plus enchanteurs les uns que les autres, découvert que les seules villes qui me plaisaient dans ce pays avaient un style architectural européen, j'ai marché pieds nus dans les rues de Picton et de Wellington (c'est typiquement kiwi de marcher pieds nus dans les villes parait-il) ce qui ne me serait jamais venu à l'idée dans les rues de Toulouse ou de Paris (pas en plein après-midi en tout cas), j'ai découvert des arbres centenaires et millénaires d'espèces dont je n'avais jamais entendu parler, j'ai marché près d'un volcan en activité, j'ai nagé avec les dauphins, vu des cachalots, des manchots bleus et des manchots aux yeux jaunes, des albatros, des cygnes noirs, des pukekos, des wekas et bien d'autres volatiles. J'ai aussi rencontré des kiwis, des allemands, des suisses-allemands, des américains, des vietnamiens, des malaisiens, des coréens, des japonais, des écossais, des gallois, des anglais, des irlandais, des canadiens, des australiens, des israéliens, des belges et même quelques français. J'ai eu l'occasion de recroiser certaines de ces personnes, bien que je changeais de lieu pratiquement tous les jours. Je ramène tout ça avec moi, dans ma tête et dans mon coeur, pour me réchauffer dans les moments de doute.

Je suis aussi, bien sûr passée à côté de milliers de choses dans ce pays et n'ai pas fait le dixième de ce que j'avais imaginé au départ parce qu'un mois, ce n'est définitivement pas suffisant. Il faudra donc que j'y retourne pour compléter ces lacunes... Oui, je sais, trop dur la vie... J'ai fait également quelques erreurs dans mon parcours, me suis attardée dans des endroits où ce n'était pas nécessaire et n'ai pas passé autant de temps que ce que j'aurais souhaité dans d'autres. Ce voyage est aussi imparfait que moi et je l'aime pour ça. Peut-être en aidera-t-il certains à ne pas faire la même chose, ou pas...

Il y a aussi autre chose dont je voudrais parler au sujet de la Nouvelle-Zélande. J'avais lu des tas de choses sur la gentillesse des néo-zélandais, à quel point ils étaient extraordinaires, et j'avais lu aussi un témoignage un peu énervé qui disait que c'était un cliché et que cette gentillesse était factice. Je me situe un peu au milieu de tout ça. Il est vrai qu'il est agréable qu'on vous demande comment vous allez quand vous entrez dans un commerce mais la plupart du temps, cette petite phrase relève surtout selon moi d'une sorte de réflexe conditionné. C'est commercial. On retrouve surtout la gentillesse des néo-zélandais chez les passants qui vous aident. Attention, je ne dis pas qu'en France aucun passant ne vous aidera si vous lui demandez votre chemin, je ne dis pas qu'il n'arrive jamais des trucs extraordinaires avec des gens très gentils, ce genre de choses m'est aussi arrivé en France. Ce qui m'a le plus frappé, c'est la réaction des passants quand vous les accostez. En France, la première réaction, instinctive et neuf fois sur dix, c'est la peur. Ils vous répondront mais le petit mouvement de recul est caractéristique. En Nouvelle-Zélande, la première réaction est de sourire. Ce n'est pas grand chose, un détail insignifiant mais pèse son poids dans la balance. Il y a aussi autre chose : on peut croiser le regard des gens. Alors qu'en France, quand vous croisez par inadvertance le regard de quelqu'un la réaction la plus courante est de détourner le regard, en Nouvelle-Zélande, la première réaction est encore de sourire voir de vous dire bonjour et ce, même dans les rues d'Auckland ou de Wellington, les plus grandes villes du pays. Essayez de transposer ça à Paris pour voir... Ca parait un peu improbable non ? Alors bien sûr, j'ai rencontré des grognons, des gens dont c'était la fin de la journée et qui n'avaient envie que d'une chose c'était de rentrer chez eux et qui du coup n'étaient pas d'une amabilité délirante, bien sûr, il ne m'est arrivé "que" trois fois en un mois qu'un passant s'arrête pour m'aider quand j'étais paumé alors que je n'avais rien demandé (vous pouvez rêver que ça vous arrive dans les rues de Paris), bien sûr que la Nouvelle-Zélande n'est pas parfaite mais je me dis que parfois, seulement parfois, on pourrait essayer de s'inspirer de ça. Cette phrase est vaine, je m'en rends compte, puisque moi la première, ne suis pas vraiment d'une amabilité sans borne mais je promets d'essayer... 

Je reviens donc de ce bout du monde avec des envies et des certitudes plein la tête, du genre :
  • je retournerai en Nouvelle-Zélande. Pas l'année prochaine ou dans deux ans mais j'y retournerai c'est sûr.
  • j'ai envie de voir des tas d'autres endroits de cette belle planète que nous avons la chance d'habiter et de rencontrer d'autres gens parce non, ils ne sont pas tous pourris...
  • il faut que je travaille pour gagner des sous pour faire tout ça ou que je gagne plus souvent au loto, je ne sais pas
  • il faut que je m'achète une paire de tongs dignes de ce nom...

Je vais un peu compléter ce blog avec des infos pratiques et des petits bonus pour ceux que ça intéressent. Pour le reste, je vais retourner à ma petite vie, des rêves et de nouveaux projets plein la tête. J'ai été très heureuse de partager ce qui fut un merveilleux voyage pour moi, avec vous. 

La petite minute cérémonie de remise de prix (c'est de saison)
Je remercie mes copines, Laure et Mélina, qui ont vu naître ce projet sous leurs yeux ébahis et qui m'ont soutenu dès la première seconde. Elles n'ont jamais émis le moindre doute et leur enthousiasme a fait devenir cette idée folle une réalité. 
Je remercie aussi mes parents et ma soeur, qui ont suivi ce mouvement de soutien, sans peurs ni doutes (ou alors, ils ont bien caché leur jeu). 
Et puis il y a eu tous les autres à qui j'en ai parlé par la suite, quand je suis passé du statut d'idée folle au statut de projet. Ceux qui m'ont apporté leur soutien indéfectible et ceux qui ont émis des doutes. Ils ont tous à leur manière renforcé ce projet pourtant très fragile au départ. 
Pour finir, je vous remercie vous tous qui avez suivi cette aventure, qui m'avez lu, commenté et fait partagé mes quelques mots. Vous avez donné à ce blog une vrai raison d'exister.

S'il y a des personnes intéressées par l'organisation de ce voyage, je répondrai avec plaisir à vos questions. 

See you !
Partager cet article
Repost0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 01:47

Avant de dire au revoir a la Nouvelle-Zelande, j'ai passe la journee a Auckland. Je me suis un peu baladee et surtout, j'ai fait mes achats de derniere minutes, ce que je voulais pas porter pendant tout mon sejour.

 

Au final, la ville est sympa mais le cote enormes arteres ne me fait pas vraiment rever. J'ai quand meme reussi a trouver quelques immeubles sympas au milieu des buildings et le fait qu'il y ait des parcs avec des oeuvres d'art est vraiment agreable.

 

J'ai quand meme eu une petite mesaventure avec mon backpackers... J'arrive aux aurores avec le bus de nuit que j'avais pris la veille a Wellington et vais directement au backpackers. Il est un peu tot pour prendre ma chambre mais je peux laisser mon gros sac sur place et aller me balader en attendant donc c'est cool. Quand je reviens vers 14h, le gars me dit qu'il y a eu un probleme avec ma reservation et qu'ils sont desoles mais ils n'ont pas de lit pour moi... Il faut savoir que j'avais reserve 4 jours plus tot et que j'avais deja paye... Franchement, c'etait pas le jour. Avoir a chercher ou dormir le soir dans une si grande ville la veille de mon depart, la lose. Donc je pete gentiment un cable en lui expliquant tout ca. Oh mais c'est pas grave, ils connaissent un backpackers un peu plus bas et plus grand donc ca devrait aller. Et effectivement, tout c'est bien passe et la fille me dit que c'est en fait tres courant chez eux de faire des doubles reservations...

 

Je suis ensuite partie en mission shopping de derniere minute, et quand je dis mission, je n'exagere pas. Parce qu'evidemment, meme si c'est une grande ville (la plus grosse de Nouvelle-Zelande quand meme), tout ferme a 18h. J'ai quand meme reussi a trouver quelques endroits sympa dont un enorme magasin qui vend des disques (CD et vynils), des bouquins des t-shirts, etc et tout ca dans une ambiance tres arty-rock. J'adore. Ca fait un peu hangar, plein de bric et de broc ou il faut fouiner pour trouver cde qu'on cherche. J'y aurai bien trainer tout l'apres-midi...

 

Et puis voila, la soiree est arrivee plus vite que prevu parce qu'il faut beaucoup marcher pour aller d'un point a un autre. Je n'ai rien fait d'exceptionnel pour ce dernier soir a part manger avec un couple de dannois tres sympathiques qui commencaient tout juste leur voyage... J'ai aussi un peu parle avec la receptionniste qui etait francaise elle aussi mais qui n'avait pas encore vraiment pris le temps de voyager... Tout ca m'a rendu assez nostalgique je dois dire...

 

Puis le vol pour Seoul, tres tres tres long parce que je n'ai pas dormi. Arrive a la l'hotel, tres classe, j'ai une chambre pour moi toute seule, super classe... J'ai rencontre une kiwie avec qui nous decidons d'aller marcher un peu dans les rues. Je crois que je n'aurai pas eu le courage de le faire toute seule, du coup c'etait vraiment sympa de faire ca. Et elle m'a fait un joli cadeau : elle m'a dit qu'elle pouvait entendre a ma maniere de parler que j'avais passe du temps en Nouvelle-Zelande. J'etais trop contente !! Mon impression su Seoul est que c'est vraiment tres americanise. Le lot des tres grandes villes j'imagine...

 

Je dois aller prendre mon avion donc c'est un peu rapide mais je raconterai ca plus en detail a ceux qui le veulent...

 

Les photos d'Auckland et de Seoul

Partager cet article
Repost0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:12

P2206293Apres quelques difficultes, j'ai enfin fait la connaissance de Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zelande. Je voulais vraiment visiter cette ville parce que j'ai vraiment entendu tout et son contraire au sujet de cette ville. Du coup, evidemment, je n'en etais que plus curieuse. Verdict, j'aime bien cette ville. Je ne peux pas encore vraiment comparer avec Auckland (parce que c'est le sport favori des touristes de comparer Wellington et Auckland), ce sera la prochaine etape...

 

Mais reprenons au debut... Je suis donc arrivee par le ferry hier en debut d'apres-midi. Apres vous avoir ecrit, je suis allee faire un tour en ville pour voir comment c'etait. Bon evidemment, c'etait dimanche donc tout etait ferme (a part le mcdo, le starbucks et le subway...). Mais j'ai trouve ca sympa. Je me suis tranquilement baladee sur le port, le nez en l'air ou par terre, en fonction de ce qu'il y avait a voir. Parce que sur la jetee, il y a plein d'oeuvres d'arts et de poemes graves dans la pierre. Ca donne une ambiance tres "arty" que j'aime bien. Je suis aussi allee me balader dans Cuba Street, rue pietonne et des createurs. Ok, tout etait ferme mais une fois encore, il y avait la des oeuvres d'art contemporain, un peu comme on en voit autour de Beaubourg. Une tres agreable balade donc. Le soir, parce que je n'etais pas tres motivee pour vraiment sortir (dimanche soir tout ca), je suis juste allee au cinema. J'ai choisi un film pas trop complique, histoire de pouvoir suivre parce que sans les sous-titres des fois c'est pas facile... Ca m'a fait du bien ! En fait, un mois sans cine, ca m'avais manque un peu...

 

Le lendemain, je me suis levee pas trop tard pour avoir le temps de faire tout ce que je voulais avant de prendre le bus. J'ai commence par faire un petit tour au grand musee Te Papa. Il est sur 6 etages (quand meme), et regroupe tout ce qui concerne la Nouvelle-Zelande : culture maorie, culture kiwie, infos sur les tremblements de terres et j'en passe. Pour avoir une vague idee du musee dans son ensemble, il faut y passer au moins la journee. Comme je n'avais pas vraiment de temps pour ce, je me suis juste concentree sur la partie "culture maorie", qui m'a quand meme pris 2h. Et le musee est gratuit ! Si c'est pas cool ca...

 

En sortant, je suis allee manger un peu puis je suis allee marcher sur la jetee (dans le sens inverse de la veille). J'ai marche jusqu'a un parc nomme le Victoria's domain ou je suis allee faire une petite marche d'une heure pour atteindre un joli point de vue sur la ville et la baie. Ce fut aussi l'occasion d'observer l'architecture tres victorienne des beaux quartiers. J'ai bien aime ca aussi, un si grand parc, accessible du centre ville ou on peu marche sans croiser personne...

 

Sur le chemin du retour, je me suis arretee a la plage pour me tremper un peu les pieds. Je me serai bien baignee mais je n'avais pas pris mon maillot comme une gourde puisque je pensais qu'il ferait moche (ce que tout le monde m'avait dit). Ben oui, comme d'hab, je suis un peu en decalage. Apres le beau temps dans la region ou il pleut le plus au monde, je n'ai pas eu de vent dans la ville que l'on surnomme Windy Welly (Welly la venteuse). J'ai a peine eu droit a une brise toute portuaire... J'en suis presque decue... Mais non oh, c'etait vraiment agreable d'avoir encore une super journee.

 

En revenant de la plage, je me suis dit que j'allais faire un peu de shopping ou tout du moins du leche-vitrine. C'etait sans compter l'heure de fermeture des boutiques (et oui, encore). Parce que meme a Wellington, les boutiques ferme tot. Un peu plus tard que dans les petites villes, mais 18h, ca fait tot quand meme. Du coup, puisque je n'ai plus rien a faire en attendant le bus, ben je vous ecrit...

 

Je vais rouler toute la nuit. J'espere dormir un peu. Et demain, ce sera mon dernier jour en Nouvelle-Zelande avant le depart...

 

Nous on veut pas aller, aller a l'ecole disait la chanson... C'est tout a fait ca...

 

Pour illustrer Wellington...

Partager cet article
Repost0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 03:02

P2165991Apres mon depart de Fox Glacier, il me restait peu de temps avant de devoir rejoindre l'ile du nord. D'un autre cote, il me restait pas mal de kilometres... J'ai fait donc quelques escales.

 

La premiere fut Greymouth. Je n'y ai pas fait grand chose, juste une petite balade le long de la Buller river. Je dois dire que j'etais un peu fatiguee et apres toutes les emotions des derniers jours, j;ai eu un petit coup de mou. Rien de mechant, juste un peu de flemme je crois. Il a malgre tout fait un temps magnifique, chance pour moi encore. je n'ai juste pas ete foutue de trouver la plage (sens de l'orientation quand tu nous tiens). Ce fut toutefois une apres-midi sympathique. Disons que mon passage a Greymouth fut mon "lazy moment" (moment de flemme). Ca fait du bien aussi des fois.

 

Le lendemain, j'ai pris le bus pour Nelson. En chemin, le bus s'est arrete pour que nous puissions aller voir les Pancakes rocks, des rochers sculptes par la mer, le vent et les intemperies. Les fines couches successives qui apparaissent peuvent faire penser a une assiette de crepes (grosse l'assiette). Ou alors le nom viens de la ressemblance phonetique entre "pancakes" et Punakaiki (le nom Maori). A vous de juger...

 

Je ne pourrai malheureusement pas rester longtemps a Nelson puisque j'arrive en debut de soiree et repars le lendemain matin. Passage eclair donc, mais qui m'a quand meme permis de m'arreter dans un fort sympathique backpackers dans lequel j'ai passe la soiree avec deux allemands et une canadienne. Nous avons eu une fort interessante discussion sur le fait que les personnes de meme nationalite se reunissent tres souvent dans les backpackers et parlent leur propre langue. C'etait drole parce les allemands disaient qu'ils essayaient d'eviter leurs compatriotes amis que c'etait fort difficile. Je me suis sentie moins seule a essayer d'eviter les miens de compatriotes...

 

Avant d'aller prendre le bus, le lendemain matin, je suis allee faire un tour sur le repute marche de Nelson. Je n'avais malheureusement pas beaucoup de temps mais c'etait tres agreable de faire le marche. Ce n'est pas si courant en Nouvelle-Zelande en fait. Pas autant qu'en France en tout cas. J'ai vraiment apprecie la lumiere chaude de ce debut de matinee sur les stands vendant autant des produits frais que de l'artisanat local. Un marche typique quoi...

 

P2186069

 

Et puis route pour Picton, a nouveau. Je voulais aller directement a Wellington mais pile ce week-end la, il y avait un festival ce qui fait que tout etait booke... Je vous jure, j'ai cru que c'etait une blague. C'est pas grave, ca m'apprendra a me renseigner un peu avant... Du coup, je suis restee une nuit supplementaire a Picton. Vu qu'il faisait un temps sublime (oui encore, je sais), j'ai refait la balade que j'avais faite la derniere fois et cette fois, je l'ai eu mon point de vue sur le detroit. Je l'ai trouvee plus difficile que la premiere fois mais je crois que c'est du au fait que je l'ai faite a 2h de l'apres-midi. Oui, je suis un peu debile des fois mais je m'en rends compte alors tout n'est pas perdu pas vrai ?

 

Pour me recompenser, en redescendant, je suis allee m'offrir une glace sur le port. Ca sentait tellement l'ete... Et puis comme apres tout je ne l'ai pas fait tant que ca pendant le dernier mois, je suis allee a la plage pour me baigner. J'ai meme un peu bulle au soleil jusqu'a ce que, oh bonheur, mes amies les sandflies se rappellent a mon bon souvenir... Je crois qu'elles sont la raison principale a l'absence de monde sur les plages. Il faudrait peut-etre en introduire sur les plages mediterraneennes... Oups, pardon, je m'egare...

 

En repartant, j'ai papote avec un Kiwi (un habitant de Nouvelle-Zelande, pas un oiseau ou un fruit, m'enfin). Et la, qu'est-ce que je decouvre ? Que tous mes efforts pour ameliorer mon accent sont quasiment vains puisque j'ai l'accent allemand maintenant, c'est malin...

 

Et voila, ce matin j'ai repris le bateau direction Wellington... E noho ra Te Wai Pounamu ! (au revoir l'ile du sud)

 

Quelques images...

Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 07:49
P2145744
Le lendemain de ma visite a Milford Sound, j'ai pris le bus pour Wanaka. On m'en avait parle a plusieurs reprises et je voulais voir a quoi ca ressemblait. La route n'est pas tres longue, environ 2h, ca me laissera le temps de me balader un peu. Parce qu'evidemment, c'est bientot la fin de mon voyage et je ne vais pas avoir le temps de faire tout ce que je voulais avant de partir... C'est ca de ne pas avoir voulu trop me presser au depart. Mais bon c'est comme ca. Du coup, je profite de ces derniers moments au maximum en remontant plus ou moins tranquilement vers Auckland.
 
En arrivant, je vais prendre ma chambre au backpackers, histoire de pouvoir un peu poser mes affaires. Je me mets ensuite en route pour une balade appelee Mont Iron. C'est en fait une colline formee par les anciens glaciers. Une petite montee en plein soleil, histoire d'etre sur qu'on est vivant, et me voila devant un panorama a 360 degress sur le lac Wanaka et les montagnes qui l'entourent. Trop dur la vie... J'ai un peu l'impression de me repeter quand meme... J'ai vu ceci, c'est superbe, j'ai vu cela, c'est magnifique... Et pour continuer dans la repetition, le temps est avec moi. Pour une region ou il devait pleuvoir tout le temps, j'ai vu pire. Tant mieux, c'est cool, j'en profite un maximum !
 

Je suis revenue au backpackers pour poser quelques affaires et en recuperer d'autres, comme par exemle mon maillot de bain... Oui je sais c'est rageant pour vous mais vu le temps qu'il faisait, j'avais vraiment envie de me baigner dans le lac. Je me suis posee un peu puis suis repartie marcher un peu le long du lac. Il s'est passe un truc etrange. J'avancais tranquilement quand j'ai commence a sentir des gouttes. J'allais pas m'erreter la, du coup je continue un peu. Sauf que la il commencait vraiment a pleuvoir. Je fais donc demi-tour en me disant que c'est dommage pour ma baignade tout ca. Apres avoir marche 300m, il ne pleuvait plus du tout. Je crois qu'il ne pleuvait que sous ce nuage noir. Trop heureuse, je me suis arretee sur la plage pour aller me baigner. C'etait ideal, il n'y avait personne dans l'eau. Je commence a avancer dans cette eau transparente et m'appercoit qu'il va falloir que je m'avance vraiment si je veux me baigner parce que l'eau ne m'arrive qu'au mollet. Je finis par me jeter a l'eau. Elle est a peine plus froide que celle du lac Wakatipu. Parfait pour moi. J'ai nage face aux montagnes, les lumieres du soleil eclairant tour a tour differents endroits, comme pour attirer l'attention, les mettre en scene. Je suis restee un peu sur la plage apres ca, le temps de secher, de prendre des photos, de lire un peu, de profiter du panorama. Quand j'ai eu trop froid, je suis rentree au backpackers.

Ce soir la, qui etait aussi accessoirement le soir de la St Valentin, j'ai fait la connaissance d'un allemande et d'un americain. Nous avons passe la soiree a parler de politique internationale et sur notre maniere de voir le monde de la ou nous vivions. C'etait vraiment passionnant et je crois bien que c'est la premiere fois de mon voyage que je vais un peu plus loin dans la discussion que les classiques : d'ou viens-tu, que fais-tu, ou vas-tu. Ce qui etait interessant c'est qu'ils avaient une vraie reflexion sur le monde qui nous entoure. Et avoir un point de vue exterieur au point de vue francais, ca fait vraiment du bien a l'esprit. Ca permet de voir les choses de manieres differentes parfois et de sortir un peu des cliches. Ma lachete legendaire en matiere de rapports humains m'a malheureusement rattrape et je n'ai pas eu le courage de leur demander leurs coordonnees pour essayer de rester en contact. C'est idiot, je sais, mais c'est difficile a controler...

P2155902Bref, je suis partie le lendemain matin tres heureuse de ma soiree et vers de nouveaux horizons. Ma destination suivante etait Fox Glacier. J'ai hesite un moment puis j'ai choisi de n'y rester qu'une nuit. Ca signifiait pour moi peu de temps a passer sur place et que je renoncer a marcher sur le glacier. Pour marcher sur le glacier, il faut payer un guide specialise qui fournit l'equipement et je ne vous cache pas que financierement ca faisait un peu beaucoup pour moi... Mais bon, ce n'est pas grave, il y a une balade qui mene a 200m du glacier. Elle passe a travers une foret primaire magnifique. C'est un peu le retour des arbres a regarder pour moi. Ces derniers temps, j'avais surtout vu des pins et je ne trouvais pas ca tres exotique... Une tres belle balade donc, et le soleil etait toujours de la partie... J'arrive au glacier avec les lumieres de la fin d'apres-midi pour observer ce qui ressemble a mon sens a une enorme avalanche. Ce qui est etonnant (pour moi), c'est qu'il ne fait pas froid. J'ai le soleil qui me rechauffe le dos, alors que je suis en t-shirt et pantacourt (mon uniforme), et j'ai devant moi une enorme coulee de glace. Ca m'a vraiment fait un drole d'effet...

Sur le chemin du retour, j'ai parle avec trois espagnoles qui etaient en voyage elles aussi. L'une d'elle etait deja venue et faisait visiter a ses soeurs. Je leur explique que le lendemain j'ai prevu de me lever tres tot et d'aller voir le lac Matheson avant de prendre mon bus (a 8h30 le bus, je suis une malade un peu je sais). Elle me dit que quand meme, ca risque d'etre un peu juste tout ca. J'etais un peu perplexe parce que je voulais vraiment voir ce lac. Pour finir, en arrivant au village elles me proposent de m'emmener au lac en voiture tout de suite. Le soleil couchant promet de belles images. Je n'en reviens pas mais accepte de bonne grace. Elles me deposent et me disent qu'elles vont attendre au cafe que je reviennes parce qu'elle sont trop fatiguees pour marcher encore. Incoyable... Je marche jusqu'au point de vue et la, comment vous dire... J'en riais toute seule tellement c'etait magnifique. Une seconde, je me suis demandee si c'etait une blague, s'il y avait une camera quelque part. Le paysage etait parfait et les montagnes se refletait dans le lac, avec les lumieres du couchant... Et d'apres ce que j'ai compris, c'est assez rare en fait... Une chance de dingue.

En rentrant au backpackers, j'ai retrouve Julie, une francaise que j'avais rencontre le jour ou je suis allee a Milford Sound. On parlait dans la cuisine quand est arrive Lucie, une Galloise que j'avais rencontre dans le bus entre Picton et Kaikoura. Du coup on a passe la soiree toutes les trois a discuter. Encore une tres sympathique soiree.

Cette journee ajoutee a la soiree de la veille, je me suis sentie la plus chanceuse du monde et suis allee me coucher le sourire au levres...

Les images ne sont pas que dans ma tete... Suivez le lien

Partager cet article
Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 09:18

P2125467

Et on applaudit bien fort... Suspens... Tadam : le retour de l'ete !! Ben oui mais on est dans le sud ouest aussi alors c'est normal... Ah non ? 

En fait j'ai eu beaucoup de chance d'avoir beau temps parce que je suis tout pres de la region qui a le taux de pluviometrie le plus eleve du monde. Rien que ca. Les bretons, vous pouvez vous rhabiller. Ou vous mettre en maillot, je sais pas trop ce qu'il faut dire dans ce cas precis...
Je reprends donc... Je suis arrivee a Queenstown samedi en fin d'apres-midi, sous le soleil. C'etait pour le coup inespere vu le temps plus que moyen qui me poursuit depuis le debut de l'ile du sud. Je me mefie un peu cependant. On est quand meme en montagne et comme chacun sait, le temps peut changer tres vite dans ces endroits. Je profite donc de cette soiree tranquille, au ciel degage. Apres vous avoir ecrit, je suis allee en quete de musique live, encore. Je ne suis pas tetue, je suis determinee, vous arretez maintenant... Un samedi soir je me dis, je ne devrais pas avoir trop de mal... Mouais... En fait, le samedi c'est plutot le soir des DJ. Je finis par atterrir dans un pub irlandais (pour changer) ou, miracle, un groupe jouait. Bon evidemment, ils jouaient des reprises, encore, mais avaient le merite de les interpreter avec un peu plus d'inventivite que les groupes que j'avais vu precedemment. Bon sang mais qu'est-ce qu'il faut faire dans ce pays pour entendre des compositions originales ? Ce ne sera pas pour cette fois en tout cas...
Le lendemain, je me leve avec un temps magnifique a la fenetre. Il ne fait pas tres chaud parce qu'un petit air tres frais se glisse sur les peaux. Mais ce n'est pas grave parce que j'ai prevu d'aller faire une marche jusqu'a un joli point de vue (me promet mon guide magique) sur Queenstown et le lac Wakatipu. Me voila donc en chemin pour cette balade. Je monte deja dans les rues de la ville pour acceder au parking qui indique l'entree du chemin. A l'entree, une dame me dit bonjour et me demande si je connais la balade. Je lui reponds que non, que c'est la premiere fois. Ca vaut vraiment le coup, la vue est magnifique me dit-elle. Cool ! Voila qui va m'aider a monter... Parce que ma petite grimpette d'Oamaru n'etait rien en comparaison de ce qui m'attendait la. Mais je gere, je fais comme mon papa et ma maman m'ont dit, je vais tout doucement. Ce n'est pas une competition de toutes facons et le fait que je sois seule m'incite a marcher a mon rythme. Je grimpe comme ca a travers les bois pendant un moment avant de retrouver un paysage decouvert. Mais c'est pas plus mal comme ca je suis a l'ombre. Les premisses de ce que je vois alors me laissent imaginer ce qui m'attend en haut. 
En arrivant au bout du chemin, au niveau du point de vue promis, je ne suis pas decue. La vue est magnifique et pendant que je m'emerveille de ce panorama, le chanteur dans mes oreilles dit "everywhere i look, everything is looking so good" (partout ou je regarde, tout semble si beau/bien). J'ai trouve ca tellement approprie. Panorama a 360 degres avec d'un cote la montagne et de l'autre cote le lac, avec encore les montagnes. Quoi rever de mieux ? Je reste un moment pour admirer la vue et en profite pour manger. Pas mal comme decors de resto en plein air... J'ai vu pire...

Je redescend ensuite tranquilement (pour menager mes genoux, je suis montee en kit je vous le rappelle) vers la ville. Il fait maintenant assez chaud. Une belle journee d'ete. En arrivant en ville, je suis attiree telle une guepe par de la confiture par de la musique en plein air... Oui je suis irrecuperable. Un groupe jouait en effet en plein air dans un cadre plutot sympathique : un parc avec une petite riviere et des sortes de traversiers disposes en arene. Je vais m'asseoir un peu pour ecouter parce que ca sonne pas mal. Et puis ca sent tellement l'ete cette ambiance... Autant en profiter ! Je m'appercoit tres vite que malheureusement, ce sont encore des reprises... Il va falloir que je me resigne je crois... C'est pas grave, c'est agreable, c'est deja ca. Le concert est en fait en faveur d'une association et a lieu pour lever des fonds. Il y a donc plusieurs groupes qui passent. Apres 3 groupes, le quatrieme me fait fuir en jouant du raggae. Point trop n'en faut tout de meme... 

Et la journee n'est pas finie !! Puisqu'il faisait encore bon, je suis allee me baigner dans les eaux pures du lac Wakatipu. Si c'est pas la classe ca... L'eau devait etre a 19 degres, temperature ideale au vu de la temperature exterieure. J'ai fait quelques brasses et suis allee me secher au soleil. Du bonheur en barre. Les vacances d'ete... J'ai fini la soiree tranquille au backpackers, puisque la journee du lendemain promettait d'etre chargee...

P2135611

Ce matin donc je suis me suis levee aux aurores (a peine 30min apres que les personnes qui partagent mon dortoir ne se soit couches, un peu avant 6h donc...) pour aller a Milford Sound. Comme je n'ai plus beaucoup de temps devant moi, j'ai choisi de faire une excursion d'une journee, comprenant le bus et une croisiere dans le detroit. Et bien ce n'etait pas si mal. C'etait sur un petit bateau donc pas trop blinde et ca c'etait cool. Par contre, ce qui etait moins cool c'est que la batterie de mon appareil photo m'a lache en plein milieu de la croisire... Grrrr... Je l'avais charge la veille pourtant je ne comprends pas... Bref. J'ai quand meme passe une super journee parce que la route pour y aller est particulierement magnifique et la croisiere est sublime aussi. Et chance, encore une fois, j'ai eu relativement beau tempa. Il y avait un peu de nuages mais pas suffisamment pour boucher la vue. Ouf ! Parce qu'il pleut la majorite du temps la-bas... J'ai vu des otaries, des cascades, des montagnes, des rochers et des decors de Bilbo le Hobbit (sortie prevue en decembre...). Tout ca dans la meme journee, si c'est pas merveilleux la vie des fois...

Grosse journee quand meme puisque 10h de bus en tout et 2h30 de croisiere. Je suis lessivee... Je crois que je vais manger et me coucher direct... :) Oui je sais, je suis une petite nature. Mais je suis toute seule ca n'aide pas des fois...

Je vous laisse avec quelques images
Partager cet article
Repost0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 10:56

P2095136Apres le depart de Claudia vers d'autres horizons, il me restait encore quelques heures a passer a Oamaru avant le depart de mon bus. Et a part les pinguins (ou les manchots, je ne sais jamais), il y a des tas de trucs a faire dans cette ville... Me voila donc partie pour une nouvelle aventure visuelle...

 

Pour une fois en Nouvelle-Zelande, ca ne m'etais pas arrive depuis Napier, j'aime cette ville. Les batiments accrochent mes yeux et mon objectif. J'ai envie de flaner dans les rues. Alors je me fait plaisir, parce que ne l'oublions pas je suis aussi un peu une citadine. J'ai beau avoir un caractere entier, comme on me le fait souvent remarquer, j'aime autant la ville que la campagne... Il me faut tout ! Ca doit etre ca etre entier au fond...

 

Apres avoir erre dans les rues (parce que la ville n'est pas si grande), je decidais d'aller visiter une petite galerie d'art dont parlait mon guide. J'ai envie de m'impregner de l'esprit artistique de ce pays, ce que je n'ai pas pris le temps de faire jusqu'ici. L'entree ne paye pas de mine et est dans un petite rue a l'ecart (Harbourt Street). J'ai d'autant plus ete intriguee par cette galerie parce que la gerante du backpackers dans lequel j'avais dormi la veille nous avais dit que c'etait sa galerie preferee... Je monte l'escalier en bois de cet ancien entrepos a grain pour decouvrir une vaste salle remplie d'un imense bric a brac. Sculptures, peintures, dessins... L'ensemble me fais penser a une oeuvre de Dali. Je suis emportee par ce flot d'images et ne sais plus ou donner de la tete. Il y en a partout. Et c'est tres beau. Je n'ai pas eu le droit de prendre de photos de detail, seulement des photos d'ensemble mais ca donne une idee de l'impression que j'ai eu en entrant. Et ce qui est fou, c'est que les expos changent tous les mois ! Ca me fascine... 

 

En sortant, j'ai droit a un rayon de soleil. Du coup, je decide de partir faire une petite balade jusqu'a un point de vue sur la ville et le port. Ca grimpe ! En arrivant au bout de Tamar Street, un panorama grandiose se decouvre devant moi. Le genre de vision qui arrache obligatoirement un sourire. Le sourire de la recompense apres l'effort... Et comme dans beaucoup d'endroit ou il a un point de vue, il y a aussi un banc. Le bonheur en somme ! L'endroit ideal pour gouter :)

 

Et j'en ai pas fini avec cette ville... Puisqu'il me reste encore un peu de temps, je vais faire un petit tour dans le jardin public de la ville. C'est vraiment un jardin a l'anglaise, avec fontaine en marbre et roseraie... On croise quand meme ca et la de magnifiques arbres, natifs vu leur volume. Je voulais me balader encore un peu mais une averse me ramene en ville. Il me reste une heure avant d'aller a l'arret de bus, je vais me poser quelque part pour boire un the. Ah ben oui mais non, parce qu'en Nouvelle-Zelande, tout ferme a 17h... On m'avait prevenu avant que je parte, je l'ai experimente a plusieurs reprises (a Napier la premiere fois), mais je ne m'y fait decidement pas... Le seul qui est ouvert est un salon de the anglais tres classe. J'hesite un moment a rentrer avec mes Vans et mon sac a dos Quechua et puis tant pis. J'ai trop envie d'un bon the bien chaud avant de partir. Les serveuses sont en tenues d'epoques et le mobilier, la porcelaine, l'argenterie, tout ramene a l'Angleterre du 19eme. C'est tres etrange. Pour courroner le tout, un vieil homme, tres bien habille, s'approche du piano pour jouer. Comme je suis a la table juste a cote, il me parle un peu et en francais s'il vous plait ! Il se met a jouer et la c'est comme si le temps s'etait arrete. J'etais la, en train de boire un the dans une tasse en porcelaine, sappee comme une apprentie baroudeuse, la musique baignant mes pensees. Surrealiste... Mais sublime. Il a meme joue une Valse parisienne juste pour moi, puisque j'etais francaise... Si c'est pas un cadeau ca...

 

Et puis la magie s'est enfuie, je devais recuperer mon gros sac a l'office du tourisne et prendre mon bus pour Dunedin. J'ai remercie le pianiste pour sa gentillesse et le merveilleux moment que j'avais passe grace a lui et suis partie vers de nouvelles rencontres humaines, animales et architecturales.

 

L'attente du bus qui ne vient pas, le stress de l'avoir rate puisque je suis toute seule et qu'il n'y a aucune information, le bus qui arrive enfin, le trajet vers Dunedin, chercher le backpackers sous la pluie battante, la gentillesse des passant qui m'aident a trouver mon chemin, l'arrivee au backpackers, enfin, manger un peu et aller regarder mon oreiller parce que decidement la journee a ete chargee...

 

P2105283Dunedin... Encore une ville qui m'a plut. A l'architecture tres ecossaise parait-il. Je ne peut pas comparer, je ne connais pas l'Ecosse, pas encore... Au moins on a l'impression qu'il se passe quelque chose avec ces batiments.ils donnent envie d'en savoir un peu plus sur leur histoire. Je passe donc ma matinee a me balader dans les rues, a me perdre et a me retrouver, a ressentir l'energie de la ville. Je n'ai rien a ajouter de particulier si ce n'est que je me suis vraiment sentie bien dans cette ville. Je pense que j'y serai restee quelques temps si mon temps dans ce pays ne m'etais pas compte.

 

L'apres-midi, j'avais pris un "tour" pour aller sur Otago Peninsula. Difficile d'acces quand on n'a pas de voiture et au final, ca me revenait aussi cher que d'en louer une, les explications en moins... Nous n'etions que 4, ce qui etait assez royal je dois dire pour une visite guidee de touriste... Nous avons fait le tour de la peninsule avec arret aux points de vue les plus jolis. Un petit vent venu directement du pole sud pour nous refroidir les oreilles nous a accompagne pendant notre balade. Sympa hein ? J'ai vu des albatros, des cormorans, des mouettes (je sais, ce n'est pas tres exotique), des otaries (encore), des blues pinguines caches dans leur petite maison... La raison pour laquelle on avait pas le droit de les prendre en photo a Oameru est que c'etait pendant le retour au nid et que les flash les perturbent beaucoup. Techniquement, j'aurai pu prendre des photos sans flash mais je pense que c'est plus facile a gerer pour eux pas d'appareil que pas de flash...

 

La suite du tour comprenait une visite d'une reserve de Yellow eyed pinguines (manchots aux yeux jaunes). Un espece en voie de disparition, qui n'existe que sur les cotes neo-zelandaises. Leur particularite, contrairement a toutes les autres especes de manchots/pinguins, c'est qu'ils sont asociaux. Ils vont pecher tout seul, reviennent tout seul. Le seul moment ou ils se retrouvent, c'est pour faire des bebes, qu'ils elevent quand meme plus ou moins ensemble mais a l'ecart des autres. En voie de disparition depuis que l'homme a introduit des predateurs (chiens, chats, rats, possums, etc.) sur un territoire ou il n'y en avait pas. Merci qui ?

 

De retour au backpackers, je mange un bout et vais faire un tour en ville pour essayer de trouver un peu de musique live. Malheureusement pour moi, je ne tombe encore que sur des groupes de reprises... Je rentre bredouille, encore...

 

Ce matin (samedi), je suis allee sur un petit marche au legumes tres sympa pres de la gare. En remontant, je tombe sur ce qui ressemble a un beaucoup plus grand marche. J'apprends que j'ai de la chance parce que ce grand marche n'a lieu qu'une fois par an. Cool ! Je n'ai personnellement jamais vu ca en France. C'est un mix entre un marche, une fete foraine et le telethon mais on donne des sous pour les associations qui se produisent. A pres un bon bain de foule, je me pose devant la scene qui propose des prestation de caractere et de niveau tres tres varies. J'arrive au moment ou un groupe d'une ecole de danse/chant (je crois) propose une representation maorie. Ca c'est cool, moi qui n'avais pas voulu payer a Rotorua pour voir ca, je l'ai gratuit et par hasard... Et ben je peux vous dire que de voir ces lyceens faire le Haka m'a colle des frissons. Et les voir sourire juste apres genre "je suis sympa mais faut pas me faire chier ok ?". Excellent !

 

Me voila a nouveau sur les routes, pour de nouvelles aventures a suivre... Le soleil sera-t-il de la partie ? Suspens...

 

Les photos...

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 00:59

P2034745Bonjour les gens !!!

 

Eh non, je ne suis pas morte, je n'ai pas disparu de la surface de la planete (pas encore), je suis juste a l'autre bout du monde et des fois c'est un peu la galere internet... Pour faire court, j'avais ecrit un super article il y a 2 jours et il a disparu au moment ou je cliquais sur Publier l'article... Hum hum, comment dire... Et comme ca ramait, un truc de malade, je n'ai pas eu le courage de tout reecrire et de passer encore 2h (litteralement) dans ce putain de cyber...

 

Me revoila donc pour vous raconter ces quelques jours... Je suis desolee, ca vraiment etre long du coup... Et je sauvegarde au fur et a mesure cette fois (comme me l'a conseille un ami facebook)...

 

Je reprends donc mes perigrinations... Je suis partie du Tongariro Park vendredi dernier, sous la pluie (aucun regret du coup). Le plan, une navette jusqu'a Turangi puis le bus jusqu'a Wellington. Je voulais m'arreter a Wellington pour le week-end mais la dame de l'office du tourisme de Taupo, quand je lui ai parle de mon projet m'a gentiment demande : Vous avez reserve j'espere. Ben euh... Non, pourquoi ? Ben figurez-vous que ce week-end la, il y avait un truc de rugby appele le Sevens (jamais entendu parler, desolee...). Je decidais donc d'aller directement a Picton, dans l'ile du sud et de passer par Wellington a mon retour de celle-ci.

 

Lors de mon court passage a Wellington, j'ai pu ressentir la veritable ambiance de fete qui regnait autour de cet evennement. Tout le monde dans les rues etaient deguises, c'etait vraiment incroyable.

 

Et puis j'ai pris le bateau, direction Picton et l'ile du sud. Comme c'est vraiment le monde a l'envers, j'ai meme regarde un peu du match sur la tele du bateau (apres avoir pris moult photo lors de la sortie du port bien sur...). C'etait marrant de voir tout ce public deguise. Et de voir la fanfare danser pendant la ceremonie d'ouverture, tout ca. Oui parce qu'evidemment, mis a part le fait que ca se joue a 7, je ne me suis pas plus interessee que ca au jeu... Faut pas deconner quand meme...

 

A Picton, j'ai aterri dans un backpackers repondant au doux nom de Sequoia Lodge. Vraiment tres agreable. Tellement agreable que je decidait d'y rester une nuit supplementaire. Ca me laisserait le temps de voir un peu Picton.

 

P2044794.JPGJe suis partie me balader le lendemain (le samedi donc si vous avez bien suivi) sur les hauts de Picton pour admirer la vue... Ben oui mais en fait il y avait un brouillard a couper au couteau... C'etait un peu complique d'admirer le port et la baie vu d'en haut... Mais c'est meme pas grave... Parce qu'en fait la balade etait vraiemnt agreable. Il faisait un peu humide n'est-ce pas mais c'etait gerable. J'ai meme croise une dame qui habite le coin (la seule personne que j'ai croise pendant ma balade of course) qui m'a explique que l'odeur sucree que l'on sent parfois dans ce bois est due a l'ecorce d'un arbre qui produit une resine dont l'odeur ressemble a du miel quand il fait humide. Vraiment etonnant...

 

En redescendant, puisque je n'en avais pas assez, je suis allee faire une balade sur la cote qui mene a une charmante petite plage. J'ai meme eu droit a un rayon de soleil que je n'ai pas pu immortaliser puisque mon appareil etait decharge bien sur... Le seul truc, c'est qu'en arrivant sur la plage il y avait ce qu'on appelle des sandfly (mouche des sables). C'est un espece de petit moucheron tout moche qui pique, comme les moustiques. Sauf que ca fait des boutons qui demangent mille fois plus que ceux des moustiques. Et comme ils sont tres nombreux, ben ca fait plein de piqures... Grrrr... Mais comme il ne faut pas trop me chercher, j'ai transforme mon coin de plage en cimetiere... Niark niark niark....

 

P2054889.JPGJe suis partie de lendemain (dimanche), apres avoir passe une soiree tranquille au backpackers, pour Kaikoura. J'avais croise plusieurs voyageurs qui m'avaient dit que ca valait vraiment le coup, alors Kaikoura, me voila ! Je suis arrivee en fin de matinee ce qui m'a permis de faire une jolie balade autour de la peninsule (c'est un roc, c'est un pic, c'est un cap...). Le temps etait vraiment moyen, mais au moins il ne pleuvait pas ! J'ai traverse une colonie d'otarie qui roupillaient tranquille, c'etait marrant. Par contre la dame de l'office du tourisme ne m'avait pas informe des horaires des marees, ce qui fait que j'ai failli me retrouver coincee... A 20min pres, je devais faire demi-tour par le meme chemin... Mais je suis passee ! La balade etait plus longue que ce a quoi je m'attendais mais je suis contente de l'avoir faite. C'est vraiment magnifique...

 

Le lendemain (lundi), je suis allee faire THE truc de touriste : aller voir les baleines. Bon en fait ce sont des cachalots (sperm whales en anglais, classe hein ?). J'avoue que pour le prix que j'ai paye, j'ai ete un peu decue... On a vu 2 cachalots en train de se reposer a la surface pendant 20min avant de replonger et tout le monde sur le bateau de jouer des coudes pour prendre une petite photo, c'est un peu bof mais bon. Faut croire que parfois j'ai vraiment besoin d'experimenter ce genre de choses pour comprendre que ce n'est vraiment pas fait pour moi...

 

L'apres-midi, je suis allee au backpackers pour me poser un peu et j'ai fait la connaissance de Claudia, un allemande (de toute facon, il n'y a pratiquement que des allemands en Nouvelle-Zelande, c'est un truc de dingue). Je suis allee me balader un peu avec elle et le soir nous sommes sorties dans un pub nomme le Strawberry Tree (le fraisier...). Il y avait un gars qui faisait de la musique irlandaise, c'etait vraiment sympa. J'ai meme appris ce soir la que la chanson Dirty Old Town parle en fait de Manchester et est donc une chanson anglaise et non irlandaise... Etrange...

 

Puisque nos plans nous emmenaient dans la meme direction, nous decidons de voyager un peu ensemble, dans sa voiture. Nous partons donc le mardi pour Hamner Springs, un peu plus dans les terres. Je dois vous avouer que ca ne m'a pas transcendee. C'etait sympa mais sans plus. Un peu comme si j'avais deja vu ce genre de paysage en France ou en Europe tout du moins. Le soir, nous allons directement vers Akaroa notre etape suivante. Et la, galere. Nous appelons un premier backpackers qui nous dit, pas de probleme mais appelez a 20h pour nous dire ou vous en etes de votre route. Parce qu'on avait dit qu'on arriverai tard, ce qui jusqu'ici ne m'avais jamais cause aucun probleme... Nous appelons donc a 20h. Nous etions a Christchurch et il nous restait 1h30 de route. Et la le gars nous dit que ca ne va pas etre possible, que c'est trop tard... Ok... On reste zen... Apres avoir appele 3 backpackers (tous pleins), nous nous rabattons sur le camping qui nous dit qu'il n'y a aucun probleme. Nous dormirons donc dans la voiture...

 

P2075078-copie-1.JPGA Akaroa, j'ai eu 8 ans a nouveau. J'ai fait quelaue chose d'un peu idiot, j'ai paye pour aller nager avec les dauphins. Je sais que ca peut paraitre dingue mais ca valait mille fois plus le coup que de payer pour aller voir les baleines. C'etait vraiment exceptionnel. J'etais comme une gosse, en plein milieu de l'ocean pacifique, avec ces dauphins qui nous tournaient autour... Comme ce sont vraiment des dauphins sauvages, on ne peut pas les toucher et ils ne font pas d'acrobaties comme dans les parcs d'attractions. Mais franchement, on s'en fiche. C'etait tellement exceptionnel ! Et je pourrai dire que j'ai nage avec les tres rares Hector's Dolphins, les plus petits du monde qui ne vivent qu'en Nouvelle-Zelande. Oui oui, je me la petes...

 

Route directement ensuite vers Oamaru, toujours sur la cote est de l'ile du sud. C'est la que l'on peut observer les Blue Pinguines (les manchots bleus), les plus petits du monde (oui encore). Nous avons pu voir leur retour depuis la mer jusqu'a leur nid. Pas de photo, c'est interdit. C'etait vraiment trop rigolo de les voir arriver sur les rochers comme dans un parc aquatique, a toute vitesse, et de les voir grimper jusqu'a l'entree de leur nid. Trop chou... Oui 8 ans toujours, mais c'etait ma journee :-).

 

Finalement durant ces deux derniers jours je n'aurai pratiquement pas pris de photos. Quand je nageais avec les dauphins, impossible, pour les manchots, interdit et comme ce n'etait pas moi qui conduisais, je ne pouvais pas m'arreter quand je voulais pour prendre des photos. Mais bon c'est pas le plus important, les images sont dans ma tete...

 

Aujourd'hui (jeudi donc), je repars toute seule. C'est plus simple comme ca et nous n'avons pas tout a fait les memes objectifs pour les prochains jours, puisqu'elle reste plus longtemps que moi en Nouvelle-Zelande.

 

Je suis desolee, c'est un peu long du coup... Les photos, c'est ici

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 05:45

P2024464Finalement, je suis allee dans le Tongariro Park tant que j'etais dans l'ile du nord, mes pieds allant beaucoup mieux. Par contre je n'ai pas fait le Tongariro Alpine Crossing, tres celebre randonnee d'une journee. Elle dure quand meme entre 6 et 8h et franchement je ne le sentais pas. Et puis au final, vu le temps qu'il fait, j'ai bien fait de ne pas m'y aventurer...

 

Je suis donc allee dans le village de Whakapapa (prononcer fakapapa), d'ou partent 2 jolies ballades, beaucoup plus faciles et beaucoup plus courtes. L'une appelee Taranaki Falls et l'autre Silicat rapids, de 2h et 2h30. Je les ai faites dans l'apres-midi de jeudi et je ne suis pas peu fiere.

 

Je peux vous dire aussi que je ne regrette pas de les avoir faites parce qu'elles sont toutes les deux magnifiques. Par contre j'ai un peu hesite au debut. Je m'etais renseigne la veille sur la meteo et ils disaient que ca allait se decouvrir en milieu de journee. En arrivant a midi au camping, j'ai su tout de suite que ce ne serait pas le cas ! J'ai quand meme demande au gars du camping qui m'a dit, pas aujourd'hui mais demain, c'est sur. Dommage, je pars a 9h le lendemain. Mais bon, je ne vais pas me laisser abbattre par un crachin breton degueulasse, parce que comme dirait quelqu'un que je connais "c'est de la pluie qui mouille pas !".

 

Me voila donc partie sur les chemins du premier parc national de Nouvelle-Zelande pour une ballade au coeur des legendes. He oui, encore une fois, ce sont de magnifique paysages qui se sont offerts a moi. Et encore une fois, tout le monde avait beau me dire que le Tongariro Park etait toujours plein de touristes, je n'ai vu personne.

 

Je me suis sentie bien dans ces paysages accidentes, volcaniques, deserts... Je ne peux pas vous expliquer pourquoi. Tout dans cette vegetation et ces eaux (car vous aurez compris que c'est ce qui me facine le plus ici), m'attire.

 

Ce qui etait aussi tres agreable dans ces deux balades, c'est qu'elles etaient a la fois sous les arbres et a la fois a paysage decouvert dans le bush. J'ai ainsi pu voir differents types de vegetation, de paysages, que je n'avais pas encore vu jusqu'ici. J'ai quand meme marche en bas d'un volcan encore en activite ! C'est peut-etre un detail pour vous mais pour moi ca veut dire beaucoup...

 

La particularite de ce que j'ai vu ce jour la pour moi, ce fut le contraste et les couleurs. Il y a beaucoup de terre et de roche rouge, melees aux verts eclatants des arbres et aux oranges du bush. Ca me frustre de ne pas vraiment pouvoir vous montrer ca, parce que je vous assure que les photos sont loin de la realite. Ajoute au fait qu'il faisait un peu moche, ce ne rend pas grand chose.

 

Pour les amateurs du Seigneur des anneaux (les films), certaines scenes du films ont ete tournees dans ces paysages. Je ne crois pas me tromper en disant que Taranaki Falls a servi de decors pour la seance de peche de Golum et que le bush et les bogs ont servi de decors pour les scenes de traversee des marecages. Les ferus pourront confirmer ou non.

 

Je suis desolee pour le decalage qu'il y a eu entre la publication de l'article et des photos, mais la connexion internet en Nouvelle-Zelande, c'est un peu de la merde. J'ai mis un temps fou a charger les photos, ce qui fait que je n'ai pas eu le temps de finir d'ecrire l'article avant de prendre le bateau pour l'ile du sud. Mais ceci est une autre histoire... A suivre...

 

Les photos...

Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:02

P2014378.JPGNon non, je n'ai pas fait de faute de frappe, j'ai volontairement ecrit foerique, mot que je viens d'inventer sous vos yeux ebahis... C'est en fait un mot-valise, c'est a dire une combinaison de deux mots pour en creer un nouveau (j'explique pour ceux qui ne connaissent pas...). Dans le cas present, c'est la combinaison de foret et feerique.

 

Non mais c'est vrai regardez moi ces arbes. Comment voulez-vous qu'ils ne creent pas de legendes...

 

Je reprend du debut pour ceux qui n'etaient pas la... Ah ben vous tous en fait :)

 

Je suis partie ce matin de Napier pour arriver a Taupo. J'ai vraiment hesite a passer par Taupo parce que ce qu'on en lit dans les guides c'est que c'est surtout une ville qui faite pour experimenter des sensation fortes (saut en parachute, saut a l'elastique, hydrojet, etc). Et comme tout ca coute tres cher et que toute seule c'est moins marrant, je ne me voyais pas faire tout ca. Je me suis quand meme decidee a venir en me disant que j'arriverai bian au moins a faire une ballade autour du lac.

 

C'est donc ce que j'ai fait le matin. Je suis allee au bord du lac et me suis un peu balladee. Je dois dire que j'etais un peu decu parce le chemin qui longe le lac est tres pres de la route. Pas super agreable. Sympa mais sans plus. Je retourne donc au Backpackers et repotasse mon guide. Je vais demander aux gentilles dames de l'accueil de me dire s'il y a une ballade pas trop complique a faire dans le coin. Et la, elle me donne un plan de la ville en m'indiquant ou je peux aller. Parfait !

 

Je pars donc faire la ballade qui mene a Huka Falls. Le chemin longe la riviere Waikato, qui pars du lac Taupo (si j'ai bien tout compris). Une partie du chemin se trouve egalement dans le bush. L'occasion pour moi de profiter de ce que je prefere, la vegetation et l'eau. Et de m'inventer une histoire a chaque fois que je passe devant un arbre de ce genre (a base de fees, dragons des mers, lutins... Des trucs normaux quoi). Le chemin est un peu long mais s'arrete en des points de vues magnifiques.

 

Et puis j'arrive a Huka Falls. Ce ne sont pas des chutes enormes mais elles font un bruit ! Ajoute au bruit des cigales (ou insectes chantant du genre) qui font eux aussi un bruit tel que je suis obligee de mettre mes bouchons d'oreilles... Je sais que je suis sensible mais c'est bien la premiere fois que ca m'arrive !

 

J'ai repris mon chemin dans l'autre sens et me suis arretee a Hot Springs Spa, un spa naturel... Je m'explique> A un endroit sur le chemin un ruisseau d'eau chaude (du a l'activite geothermique de la region) conflue avec la Waikato River (je ne sais pas si je peux vraiment dire ca comme ca mais bon, c'est l'idee). On peut se baigner a cet endoit et c'est assez cool parce qu'il y a des courants d'eau chaude et froide et chaude qui se melangent. A un moment, j'avais une petite cascade qui me massait les epaules avec de l'eau chaude (40 degres environ) et les pieds dans de l'eau froide, ce qui m'allait tres bien compte tenu de mes coups de soleils. C'etait juste parfait. Et comme je suis partie faire ma ballade un peu tard, le temps de revenir au spa, il n'y avait plus grand monde. Trop top...

 

Voila pour ma journee ! Maintenant, petite session reponse aux questions...

 

Patoche, oui que de loin les surfers... Ils etaient vraiment loin et vraiment mouilles :)

 

Mon papa, non effectivement il n'y a pas le claux... J'ai demande a le faire rajouter mais ils n'ont pas voulu je ne sais pourquoi...

 

A Magali (qui fait un peu sa Michka, je dis ca, je dis rien), des gens, j'en rencontre. Je les appelle mes One-day-friend. Je parle en general avec les gens que je rencontre dans les backpackers dans lesquels je dors ou sur les chemins de mes ballades. Le seul probleme, c'est que comme je ne fais pas un voyage organise et que je ne me pose jamais vraiment nulle part, en general on repars dans des directions differentes le lendemain...

 

A vous tous qui etes de bon francais et qui voulez tout savoir sur la bouffe... Sachez que comme j'ai de petits moyens et que je bouge beaucoup, je ne peux pas trop me permettre d'aller au resto. J'achete donc de quoi me faire a manger au backpackers. J'en profite un max pour manger des fruits d'ete, les memes qu'on a chez nous : abricots, nectarines, kiwis (of course), melon, fraises, tomates. Le seul truc que je n'ai jamais trouve en France personnellement, ce sont les golden kiwis, variete beaucoup moins acide que celle que nous connaissons. Personnellement, j'adore ! La specialite locale c'est bien sur le fish and chips (meme pas une blague), a manger sur la plage m'a-t-on dit. Promis, je vais tester !

 

Voila vous savez tout ou presque (qu'est ce que je vais avoir a dire en rentrant si je vous raconte tout ?)

 

Une petite derniere pour la route, entendue par des francais un soir dans la cuisine commune : "Mais on ne carrotte pas des patates ! " J'etait interieurement morte de rire...

 

Les photos, c'est ici

Partager cet article
Repost0